GEOPS - Groupe d'Enseignement d'Ostéopathie et de Pathologie du Sport - Tél. 03 84 76 60 00

Présentation

 
 
 

          

 

GrOM - GEOPS

Médecine Manuelle Ostéopathie
Formation des étudiants en médecine
 
 
Le GrOM, Groupe pour la formation à l'Ostéopathie des étudiants en Médecine
forme les étudiants en médecine à l’Ostéopathie en partenariat avec le GEOPS.
 
Les médecins exercent l’ostéopathie après leurs études de médecine, c’est à dire avec un « Bac plus dix ou quinze ». Nous pensons qu’il faut désormais former les étudiants en médecine à partir de la 2e année afin de leur apporter dès leurs débuts, une approche palpatoire fine des tissus, une approche clinique théorique et pratique de la MMO. En effet, plus l’apprentissage débute tôt, plus le praticien est efficace. Nous avons lancé en 2005, le concept de la formation précoce à l’ostéopathie de l’étudiant en médecine qui va révolutionner la formation de l’ostéopathie médicale, des Ostéopathes Docteurs en Médecine, ODM et de l’ostéopathie en général.
 
 
Pour « faire une bonne main d’ostéopathe », il faut un grand nombre d’heures de pratique. Nous avons donc ouvert nos portes aux étudiants en médecine. Ils ont répondu avec enthousiasme et se sont inscrits massivement à nos cours : Dijon puis Lyon sont devenus les sites français pionniers de l’enseignement précoce de la médecine manuelle aux étudiants en médecine. La formation se déroule sur six années par des séminaires de fin de semaine qui ne perturbent pas le déroulement des études de médecine : quatre séminaires par an pendant trois ans, puis deux séminaires par an pendant trois ans parallèlement au DIU de MMO. Les internes sont formés sur trois ans, comme les médecins.
 
La MMO s’appuie sur la sémiologie classique complétée par des tests spécifiques dits « tests ostéopathiques » qui intégreront un jour l’examen clinique traditionnel. Ces tests permettent l’étude des mouvements fins articulaires et l’étude de tous les tissus : peau, fascias, muscles, tissus articulaires et nerveux, viscères. Elle forme la main du médecin à une grande sensibilité et apporte une compréhension intégrée de l’appareil locomoteur et de tout l’organisme. Elle donne à l’examen clinique toute sa noblesse. L’entraînement acquis au fil des séminaires apporte tous les mécanismes de prise en charge pratique, diagnostique et thérapeutique du patient.
 
L’enseignement, essentiellement pratique, est assuré en partenariat par les associations GrOM et GEOPS par des médecins praticiens et des Professeurs d’Université. Ce procédé est enrichissant car le contact avec les médecins de terrain, en parallèle avec les médecins universitaires offre aux étudiants une vision globale et complète de la médecine. Quelques étudiants du GrOM ont bénéficié d’une formation accélérée et remplissent les fonctions de répétiteurs, capables de guider les gestes de leurs collègues, de faire des démonstrations pratiques et quelques présentations théoriques. La symbiose qui s’est instaurée entre les médecins enseignants du GEOPS et les répétiteurs du GrOM, aboutit à la réalisation d’une équipe de vingt cinq enseignants de très haut niveau. Les séminaires se déroulent dans un climat de détente confraternelle, mais ils sont marqués par une activité d’enseignement très dense. Dès la fin du premier séminaire, les stagiaires peuvent réaliser des actes d’étirement musculaire, des manœuvres myotensives et positionner les patients dans le cadre de manipulations articulaires, ils commencent à explorer les viscères après un examen de médecine générale traditionnel.
 
Les étudiants sont très motivés : ils répètent entre eux et assistent aux consultations de MMO du CHU. Les plus avancés conduisent des consultations complètes et abordent des traitements, sous l’œil du médecin ostéopathe attaché. Il est étonnant d’observer avec quelle rapidité les étudiants assimilent concepts et gestes de médecine manuelle. Ils apprécient de pouvoir pratiquer aussi rapidement des examens médicaux, que ce soit sur les « cobayes » étudiants pendant les stages de l’école, ou sur les patients du CHU, bien avant leurs collègues. Cela leur permet d’illustrer la masse des cours qu’ils doivent assimiler lors des premières années d’études, de mieux comprendre et apprendre plus facilement. Le GEOPS s’efforce en outre de faire coïncider démonstrations pratiques et pathologies figurant au programme de l’examen classant. Les étudiants apprennent la médecine, la médecine manuelle, en se détendant, dans un climat de franche confraternité : les fins de semaine « d’ostéo » apparaissent comme un loisir, la médecine comme un plaisir ! Les enseignants et les étudiants participent à des opérations de recherche notamment en anatomie : certains sont déjà intégrés à une équipe de recherche qui a pour mission d’expliciter des mécanismes de biomécanique et d’essayer d’élucider l’efficacité de certains gestes d’ostéopathie fonctionnelle.
 
 
Le bilan des premières années de formation des étudiants en médecine est pour le moins prometteur et extrêmement gratifiant au plan intellectuel. Ce qui est certain, c’est que chacun s’est enrichi au plan professionnel et personnel, dans ce climat réalisant une originale union de l’université et de la médecine praticienne, entre les médecins de terrain et les futurs médecins.
 
GrOM et GEOPS sont le fer de lance de l’ostéopathie médicale, ils réalisent une entreprise novatrice et unique en France.