GEOPS - Groupe d'Enseignement d'Ostéopathie et de Pathologie du Sport - Tél. 03 84 76 60 00

L'ostéopathie, pourquoi ?

 

La Médecine Manuelle, ou Médecine Manuelle Ostéopathie (MMO), ou Ostéopathie bénéficie d'un engouement auprès des malades et du corps médical. Quelques confrères font de la MMO une spécialité, la plupart d'entre eux la pratique en complément de leur art médical. La vague des ostéopathes non médecins renforce leur intérêt pour cette médecine. L'enseignement précoce de la MMO aux étudiants en médecine la pérennise : les médecins sauront offrir aux malades le service "médecine manuelle" à la source, lui assurant le diagnostic médical sécurisé indispensable avant tout acte, lui évitant le nomadisme auprès de praticiens non professionnels de santé dépendant du registre des professions commerciales.
 

 

 
 
 
Face aux résultats évaluables obtenus par les gestes de médecine manuelle, les enseignants universitaires acceptent les principes de l’ostéopathie articulaire dite « ostéopathie structurelle ».
 
Depuis les années cinquante, quatorze DIU ont été créés en France, fonctionnant en partenariat avec les vingt écoles privées, telles que le GEOPS. Les médecins sont plus réticents en ce qui concerne « l’ostéopathie fonctionnelle », médecine manuelle appliquée aux fascias, à l’axe crânio-sacré et aux viscères.
 
Si le contexte de l’ostéopathie fonctionnelle reste ésotérique pour certains, les résultats gagnés par sa pratique laissent perplexe. Des protocoles d’examen et de traitements ont été mis au point depuis des décennies. Ils sont enseignés, testés, pratiqués et évalués par nombre de médecins dont certains en sont convaincus voire passionnés. D’autres confrères considèrent leurs pratiques comme expérimentales et les enseignent à titre de recherche. De plus en plus d’universitaires ouvrent leurs laboratoires et leurs services à quelques médecins ostéopathes qui cherchent à comprendre les mécanismes de cette médecine.
 
La médecine manuelle, par son approche palpatoire délicate, basée sur l’anatomie et la neurophysiologie, deviendra incontournable. Elle s’impose déjà à l’ Université à travers les DIU. Le GEOPS, qui enseigne la médecine manuelle aux étudiants en médecine dès la deuxième année à Lyon et à Dijon, fait intégrer de manière précoce l’investigation palpatoire fine de tous les tissus, cutanés, fasciaux, musculaires, articulaires et viscéraux. L’enthousiasme des étudiants et leur fidélité à tous les séminaires organisés par le GEOPS et le GrOM (Groupe pour la formation à l’Ostéopathie des étudiants en Médecine) témoignent de leur intérêt pour cette approche médicale des patients.